Anse Caraibe Plongée

La Côte sous le Vent

Les plus beaux sites de plongée de la Guadeloupe se situent le long de la Côte sous le Vent entre Sainte Rose et Basse terre avec presque une centaine de plongées différentes, Anse Caraibe Plongée vous propose régulièrement de découvrir ses sites méconnus lors de sorties à la journée avec 2 plongées + repas sur une des plages de la Basse Terre.

Voici un descriptif des différents sites de plongée que nous vous proposons de découvrir en dehors de la Réserve Cousteau, en commençant par les sites de plongée situés entre Pointe Noire et Sainte Rose :

  • Le Sec de Morphy appelé également le Sec aux Pagres : l’endroit se situe au pied d’une falaise abrupte à Pointe Noire et à 10min en bateau du club de plongée. Une de nos plongées coup de cœur quoi que de ce côté de l’ile elles le sont toutes de par leur côté sauvage, très peu fréquentées par les clubs de plongée mais énormément par la faune et la flore sous-marine des Antilles. Le sec se caractérise par la présence de 3 cayes espacées de 20m par une langue de sable, celle du milieu a une bosse et présente une série d’anfractuosités que les plongeurs appellent le Sec aux Pagres car on y surprend les pagres et les agoutis. Puis en se dirigeant vers l’Ouest on atteint un jardin corallien avec de jolis coraux en forme de chapeau chinois et des petits coraux fleurs. Puis repérer le trou de sable avec un herbier, c’est une vraie cantine à tortues ! Vous pourrez également observer au cours de cette plongée des barracudas et des thazards qui aiment se baguenauder dans les couloirs !
  • La Pointe Beaugendre
  • Les grottes de Ferry
  • Le Sec de Kahouanne : Ce haut fond se situe au Nord Ouest de l’îlet Kahouanne, et à environ 45min de bateau de notre centre de plongée, il se présente sous l’eau comme un nid de grosses roches avec une dépression au milieu. Ce sec s’étale sur 100m de long et 50m de large, la couronne de roches culmine à -14m et dégringole jusqu’à -22m, elle est couverte d’éponges, de gorgones et de coraux de tous types sauf les cornés d’élan. A quelques mètres vous pouvez voir une roche fissurée habitée par des mombins, avancer en palmant très peu car vous êtes poussé par le courant. Ensuite on part sud-est pour arriver jusqu’à une avancée sous-marine… un vrai mur jaune couvert de corail de feu ! Puis on se dirige vers l’Anse Pélican composée de 4 roches distinctes où l’on peut admirer une concentration de poissons et crustacés. Les langoustes se camouflent dans la rocaille. Carangues aux gros yeux en vadrouille et possibilité de rencontrer une escadrille de raies léopards.
  • La Tête à l’Anglais : imaginez un gros rocher sortant de l’eau à environ 50min de navigation du club de ballet de poissons, cet îlot servait de cible à la marine nationale française qui s’y entraînait aux tirs au canon, cela deviendra certainement une zone protégée car actuellement les oiseaux de mer viennent y nicher de mai à août. Le rocher se prolonge sous l’eau par une caye garnie de coraux en forme de cornes d’élan , cependant ce coin paraît bien peu accessible en raison des conditions météo. Du côté sous le vent, s’étale un immense plateau vallonné recouvert de coraux en forme de fleurs et de cerveaux de neptune. Quelques mots sur la faune du coin : langoustes, banc de caillus qui attire les prédateurs et oblige les oiseaux de mer à plonger, sensations garanties lorsque le banc tournoie telle une tornade argentée et que les plongeurs pénètrent dans ce mur virtuel. Elles offrent l’image d’un ballet parfaitement synchronisé et se comparent aux bancs d’anchois qui se nourrissent de plancton.